Euro 2012

Toutes les discussions sur la phase finale de l'Euro 2012
Avatar du membre
Mystik
Arbitre
Messages : 13453
Enregistré le : 18.01.2004 16:45

Re: Euro 2012

Message par Mystik »

gabu1909 a écrit :Effectivement, le cinquième arbitre a prouvé toute son utilité hier soir. Ceci dit il faut préciser qu'au départ de l'action, Il y a un hors-jeu non signalé. donc but pas valable
Le hors-jeu, je ne le vois pas. Il est limite, ca se joue à qques centimètres, mais je ne le vois pas hors-jeu.

Pour le but par contre, c'est cruel pour les ukrainiens. Les 2 équipes locales sont éliminées. Ca aurait été une fête pour les ukrainiens de jouer contre l'Espagne (dans le sens qu'ils ne sont pas favoris, mais qu'on peut pas leur reprocher un mauvais euro).


La vie est comme un pénis : simple, décontractée, détendue et reposante. Ce sont les femmes qui la rendent dur. (Confusius)
Avatar du membre
nufc
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 6804
Enregistré le : 20.01.2004 13:11
Localisation : Valais / Vaud
Contact :

Re: Euro 2012

Message par nufc »

Pour Collina, le but de l'Ukraine était valable

VARSOVIE — Pierluigi Collina, le responsable de l'arbitrage à l'UEFA, a qualifié mercredi d'"erreur humaine" le but refusé à l'Ukraine lors de la défaite face à l'Angleterre (1-0), mardi soir lors de la 3e journée du groupe D de l'Euro 2012.

"Nous nous sommes trompés", a commenté l'ancien sifflet italien. "Je préférerai que nous ne nous soyons pas trompés, mais on l'a fait. Les arbitres sont des humains et les humains font des erreurs."

Sur une frappe de l'attaquant ukrainien Artem Milevsky (62e), le défenseur anglais John Terry avait dégagé en catastrophe un ballon qui avait franchi la ligne. Viktor Kassai, l'arbitre hongrois de la rencontre, avait suivi l'avis de son assistant et laissé le jeu se dérouler. Les multiples ralentis d'après-match ont montré que le but était valable, créant une énième polémique et relançant le débat sur l'arbitrage vidéo.

Mais Collina a refusé de mettre en cause Viktor Kassai même si celui-ci n'arbitrera plus d'ici à la fin de la compétition.

"M. Kassai n'est pas responsable mais il aurait eu trop de pression. Pour moi, c'est un des meilleurs arbitres d'Europe. Mais c'était mieux pour lui de ne plus être au tournoi", a-t-il expliqué.

"Se tromper, c'est une chose, mais il s'agit de s'être trompé de quelques centimètres et non pas de 50 centimètres comme cela a pu être écrit. Néanmoins, c'est le seul problème sur une longue expérience avec beaucoup de matches", a poursuivi le légendaire homme en noir, réfutant les accusations d'Oleg Blokhine, le sélectionneur ukrainien, qui a assuré que le ballon était entré d'un mètre.

A en croire Gianni Infantino, le secrétaire général de l'UEFA, il s'agit de la première erreur d'un cinquième arbitre sur un millier de matches à travers l'Europe depuis que l'expérience a été lancée il y a trois ans. Sur 24 matches de l'Euro, 302 décisions ont été prises par des arbitres-assistants. Le patron des arbitres de l'UEFA a rappelé que 95,7% des décisions des arbitres-assistants avaient été justes (289 correctes, 13 incorrectes).

Sur Twitter, Joseph Blatter, le président de la FIFA, a participé au débat, assurant que "après le match d'hier (mardi), la vidéo sur la ligne de but n'est plus une alternative mais une nécessité".

Une décision concernant l'arbitrage vidéo doit être prise par le "Board", instance garante des lois du jeu, le 5 juillet, en Suisse. Deux technologies concurrentes sont actuellement testées.

(AP / 20.06.2012 17h51)
"Comment se fait-il que personne ne me comprenne et que tout le monde m'aime"? Albert Einstein
gabu1909
Apprenti posteur
Apprenti posteur
Messages : 4
Enregistré le : 06.06.2011 11:26

Re: Euro 2012

Message par gabu1909 »

"Le hors-jeu, je ne le vois pas. Il est limite, ca se joue à qques centimètres, mais je ne le vois pas hors-jeu"

Si il l'est de presque 1 mètre. On le voit à 55 sec.
http://www.rts.ch/video/sport/football/ ... mique.html
Mr. Blonde
Modérateur
Modérateur
Messages : 4466
Enregistré le : 27.02.2012 14:28
Place au stade : derrière ma bière
Localisation : au fond du trou

Re: Euro 2012

Message par Mr. Blonde »

Aujourd'hui, Steve Berclaz nous évoque sa vision de l'Euro 2012.

http://www.rts.ch/couleur3/programmes/120-secondes/
« Je préfère les chiens aux êtres humains, les chats aux chiens, et moi plus que tous les précédents quand je suis saoul, en sous-vêtements, et debout devant ma fenêtre ».
Charles Bukowski
Le retour du vieux degueulasse
Avatar du membre
Mystik
Arbitre
Messages : 13453
Enregistré le : 18.01.2004 16:45

Re: Euro 2012

Message par Mystik »

gabu1909 a écrit :"Le hors-jeu, je ne le vois pas. Il est limite, ca se joue à qques centimètres, mais je ne le vois pas hors-jeu"

Si il l'est de presque 1 mètre. On le voit à 55 sec.
http://www.rts.ch/video/sport/football/ ... mique.html
Mea Culpa
La vie est comme un pénis : simple, décontractée, détendue et reposante. Ce sont les femmes qui la rendent dur. (Confusius)
Avatar du membre
seb
Posteur invétéré
Posteur invétéré
Messages : 260
Enregistré le : 31.03.2006 10:56
Place au stade : Gradin nord
Localisation : LIGURIA

Re: Euro 2012

Message par seb »

Le Monde.fr | 19.06.2012
Par John King, écrivain

L'Est, sauveur du vrai football, par John King

Les Polonais ne manquent pas de griefs à l'encontre des Russes, on le sait, et à voir les supporteurs russes défiler dans les rues de Varsovie à l'occasion du jour de la Russie (12 juin), on pouvait prédire que cela allait dégénérer. Nos régulateurs de l'UE ont beau vouloir récrire le passé, l'histoire des gens ordinaires n'en continue pas moins de se transmettre de génération en génération, via la famille et les amis. Situés en périphérie plus ou moins proche du grand parc à thème "Euroland", Polonais, Russes, Ukrainiens et Croates ne sont pas près d'oublier leurs héros. Et le football fait toujours partie de la réalité.

L'organisation de cet Euro 2012 en Pologne et en Ukraine révèle par contraste tout ce que l'Ouest est en train de perdre. Il y a de la passion et de la sincérité dans le football des Européens de l'Est, de la fièvre et une candeur positive chez les populations locales. Pour reprendre les mots d'un célèbre homme de Chelsea, qui s'exprimait sur l'anarchie des années 1980, quand l'Angleterre saccageait tout sur son passage dans les grandes villes européennes, il n'y pas meilleur endroit au monde que l'Europe de l'Est pour regarder un match de foot : la bière est donnée, les supporteurs fanatiques, les femmes sublimes. Trois qualités qui se vérifient encore.

NE PAS PARLER DE LA GUERRE

Les Polonais sont loin d'être des imbéciles, et il y a régulièrement eu des heurts avec les Anglais lors de matches de qualification organisés en Pologne, mais il règne aussi un certain respect. Après tout, ils ont combattu à nos côtés pendant la seconde guerre mondiale, et ils ont ensuite été des dizaines de milliers à s'installer en Grande-Bretagne, quand Staline exigeait leur retour pour mener quelques petites exécutions en temps de paix.

De nos jours, les Anglais ne voient pas les Allemands d'un trop mauvais œil non plus : le chant Two World Wars and one World Cup ("deux guerres mondiales et une Coupe du monde") résume plutôt bien notre supériorité, tant en termes moraux qu'au combat, et Ten Germans Bombers et The Dambusters March (fredonnées les bras tendus de chaque côté du corps à la façon des ailes d'un bombardier Lancaster) ne manquent pas d'humour non plus.

Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir été prévenus par le grand Basil Fawlty : "Ne pas parler de la guerre" (tous ces chants de supporteurs sont controversés, car jugés xénophobes par certains). Ce cher Basil était la vedette de la série télé culte Fawlty Towers (L'Hôtel en folie en France) : à l'arrivée de clients allemands, cet hôtelier déjanté d'une paisible bourgade du bord de mer, incarné par John Cleese, se révèle incapable de réprimer ses arrière-pensées. Les spectateurs se moquent de Basil qui s'enfonce chaque fois un peu plus, mais ils rient aussi avec lui, car il met au jour une vérité plus profonde : chez les intellos du milieu des années 1970, la fierté de l'Anglais moyen était jugé vulgaire.

VISAGE PEINTURLURÉ ET GONFLANTS OBJETS GONFLABLES

Tout comme le foot d'ailleurs, qui n'était pas encore à la mode. Et "parler de la guerre" reste un tabou pour ceux qui aujourd'hui dirigent l'UE. A mesure que Bruxelles pose les pierres de sa folie fédéraliste grâce aux impôts des pays qu'elle démantèle, les régulateurs lorgnent une nouvelle histoire qui débuterait en 1946. Le football pâtit de la même volonté de réinvention et d'embourgeoisement, alors même que ce sport est une forme de conflit. Le foot se nourrit de l'antagonisme. Le football, quand il est authentique, est débordement. Au bout du compte, la colère est canalisée.

Les grandes compétitions internationales, qui étaient auparavant des célébrations de la diversité, sont devenues, depuis pas mal d'années maintenant, mornes et prévisibles. Les meilleurs footballeurs du monde évoluant dans les riches championnats européens, les équipes nationales se ressemblent de plus en plus dans leur style de jeu. Les tournois sont d'immenses machines lucratives, et les technologies ont ouvert l'exploitation des droits télé à la planète entière. Le prix exorbitant des billets, la pratique de l'"hospitalité d'entreprises" (terme employé par l'UEFA pour désigner les places achetées par les entreprises pour les offrir à leurs clients) et le coût excessif du transport et de l'hébergement sur place ont fait entrer, aux côtés des traditionnalistes, une nouvelle classe, plus riche, de supporteurs.

Arborant le maillot de leur équipe et un chapeau ridicule, le visage peinturluré et brandissant de gonflants objets gonflables, ils sont la touche "clone" de ce grand carnaval, étranges mélanges de stéréotypes nationaux et de déguisements d'enfants. Ces nouveaux fans ont l'œil rivé sur le grand écran du stade - et si la caméra s'arrête sur eux plus de deux secondes, ils hurlent et font de grands gestes.

HONNÊTE FOOTBALL

La première fois que j'ai suivi l'Angleterre à l'étranger, lors de la Coupe du monde de 1982 en Espagne, il n'y avait ni grand écran ni mascottes gonflables. On pouvait dénicher une chambre d'hôtel et un billet pour un match pour deux livres sterling, et la bière ne coûtait quasiment rien. Les Espagnols levaient le bras en souvenir de Franco et des fascistes ont attaqué à la barre de fer une petite bande de gamins de Bolton pendant qu'ils dormaient dans un parc de Madrid. Un gars venu de Derby s'est fait coincer dans un coin et poignarder juste à côté du cœur - par chance, il a survécu.

La Grande-Bretagne venait de libérer les Malouines d'une invasion argentine, et les Espagnols partageaient la colère de leurs cousins impérialistes. Devant le stade Bernabeu, des couteaux menaçants sont apparus devant nous, puis les Espagnols se sont enfuis dans la nuit. La police anti-émeutes, qui avait assisté à la scène, a vu ses hooligans humiliés et s'en est pris aux Anglais qui avaient eu l'audace de se défendre. Trente ans plus tard, revoilà l'Etat argentin en train d'essayer de détourner l'attention de ses problèmes internes en revendiquant une fois encore un morceau de territoire qu'il n'a jamais occupé.

Les Argentins restent les ennemis jurés des Anglais sur les terrains de foot, tout comme les Polonais resteront obnubilés par les Russes. Les Anglais à Madrid étaient en état de siège, mais pour les jeunes hommes que nous étions, c'était exaltant, d'autant que trois skinheads allemands qui préféraient suivre l'Angleterre (c'était plus marrant) se sont joints à nous. L'un d'eux s'était même fait tatouer une croix de saint Georges. Inutile de dire que ces violences sont condamnables, mais le fait est qu'un vrai carnaval a toujours sa face sombre. Le football nous parle d'histoire, de politique, de différences. Le football est honnête, aussi. Avec lui, il y a enfin une unité. Continuez à l'aseptiser, et il ne sera plus qu'un sport comme les autres.

(Traduit de l'anglais par Julie Marcot)

John King, écrivain
Old Bastards Sion - Constantin dégage
Avatar du membre
nufc
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 6804
Enregistré le : 20.01.2004 13:11
Localisation : Valais / Vaud
Contact :

Re: Euro 2012

Message par nufc »

Hospitalisé en Pologne, Eusebio va mieux

VARSOVIE — Eusebio se sent mieux, a assuré mardi le porte-parole de l'hôpital polonais où l'ancienne gloire du football portugais, victime d'un malaise, est hospitalisée depuis samedi.

L'ex-attaquant de Benfica, aujourd'hui âgé de 70 ans, a ainsi demandé à avoir un jus d'orange ainsi que quelques bananes. Signe qu'il retrouve l'appétit, a précisé Stanislaw Rusek, porte-parole de l'hôpital de Poznan (ouest).

Le Ballon d'Or 1965 devrait même faire un peu d'exercice dans la journée avec un spécialiste.

"Cardiaquement, il est en bonne santé mais l'état général n'est pas très bon. Il devrait éviter le stress et les voyages", a poursuivi M. Rusek.

"Il avait vraiment besoin de se reposer et c'est ce que l'hôpital lui a offert", a-t-il expliqué. "On peut voir une amélioration régulière mais cela ne veut pas dire qu'il peut sortir de son lit pour aller jouer au football".

Les médecins polonais ont conseillé à Eusebio, déjà placé sous observation à quatre reprises depuis décembre, de se préserver. Il decrait être rapatrié jeudi au Portugal à bord d'un vol médicalisé.

(AP / 26.06.2012 16h17)
"Comment se fait-il que personne ne me comprenne et que tout le monde m'aime"? Albert Einstein
Avatar du membre
nufc
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 6804
Enregistré le : 20.01.2004 13:11
Localisation : Valais / Vaud
Contact :

Re: Euro 2012

Message par nufc »

Supportrice trop enthousiaste éjectée d'une voiture

Lausanne — Une supportrice de 21 ans va se souvenir de la victoire de l'Italie sur l'Allemagne durant l'Euro 2012. Alors que son chauffeur était arrêté à un feu rouge jeudi soir en ville de Lausanne, elle a brandi un drapeau hors de l'habitacle. Le feu passant au vert, le conducteur a alors brutalement accéléré et obliqué à gauche. Sous l'effet de la manoeuvre, elle a été éjectée du véhicule et a chuté sur la route. Blessée, elle a dû être prise en charge par une ambulance et hospitalisée, a précisé vendredi la police municipale lausannoise.

(AP / 29.06.2012 10h17)
"Comment se fait-il que personne ne me comprenne et que tout le monde m'aime"? Albert Einstein
buffon
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 11054
Enregistré le : 17.06.2007 20:41
Place au stade : gradin nord
Localisation : Valais central

Re: Euro 2012

Message par buffon »

et que dire de l'italien décédé après la victoire de l'Italie suite à une glissade, si je trouve l'article je vous la mets...
buffon
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 11054
Enregistré le : 17.06.2007 20:41
Place au stade : gradin nord
Localisation : Valais central

Re: Euro 2012

Message par buffon »

voilà le lien de l'article en question

http://www.lematin.ch/euro2012/news/sup ... y/16099433
Avatar du membre
Trilu
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 9582
Enregistré le : 19.01.2004 18:08
Place au stade : GN
Localisation : GN

Re: Euro 2012

Message par Trilu »

Excellent

La n° 13 est ma préférée

http://www.bluewin.ch/fr/index.php/178/ ... s?id=36784
« Les joueurs qui jouent pour l’argent ne s’impliqueront jamais autant que ceux qui jouent pour l’amour du jeux » The English Games
buffon
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 11054
Enregistré le : 17.06.2007 20:41
Place au stade : gradin nord
Localisation : Valais central

Re: Euro 2012

Message par buffon »

Trilu a écrit :Excellent

La n° 13 est ma préférée

http://www.bluewin.ch/fr/index.php/178/ ... s?id=36784
la 21 et la 28 est pas mal aussi
Répondre