Bundesliga

Forum de discussion sur le football étranger
buffon
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 10359
Enregistré le : 17.06.2007 20:41
Place au stade : gradin nord
Localisation : Valais central

Re: Bundesliga

Messagepar buffon » 24.09.2013 17:58

Comme annoncé dimanche par Bert Van Marwijk lui-même, Hambourg a nommé le technicien néerlandais sur son banc. Sous contrat jusqu'en 2015, il gagnera 1,4 million d'euros par an. Le coach de 61 ans, finaliste du Mondial 2010 avec les Pays-Bas, remplace Thorsten Fink limogé mardi dernier
france football


Avatar du membre
c_doux_nous_mMm
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 7371
Enregistré le : 30.06.2011 22:39
Localisation : SionnoiS/Valaisan dans l'Espace... 13 Étoiles ou Black Rock City
Contact :

Re: Bundesliga

Messagepar c_doux_nous_mMm » 28.10.2013 21:37

Il n'y a pas que chez nous que les instances footballistiques ont perdu la boule (balle dans le trou?)...

http://www.teletext.ch/RTSUn/188-00.html :doh:
(___)
(o|o)
_(")_
(-)(-)___"SI ON est uni... on sera imbattable!" = https://www.100-days.net/fr/projekt/le-reve-de-coralie/
Aurélie

Re: Bundesliga

Messagepar Aurélie » 28.10.2013 22:49

J'ai vu... abusé... me rappelle quand même un certain Bâle-zh (ou zh-Bâle) le ballon sifflé corner avant qu'il ne redescende... dans les buts...
Avatar du membre
Mystik
Arbitre
Messages : 13454
Enregistré le : 18.01.2004 16:45

Re: Bundesliga

Messagepar Mystik » 28.10.2013 22:57

Je comprends que ce ne soit pas bien compris. L'erreur appartient à l'arbitre qui doit vérifier les filets. A cela, le règlement dit qu'un goal est accordé lorsque le ballon franchit entièrement la ligne du but entre les poteaux et la latte.

Sur le site de la DFB, on peut y lire que le match n'est pas rejoué car il n'y a pas eu protêt (au moment opportun). Or, une fois que le ballon est remis en jeu, on ne peut plus discuter de la décision et l'arbitre ne peut plus revenir sur le fait de jeu. C'est pourquoi le cas est considéré comme une décision de fait (Tatsachenentscheidung)

Donc selon la DFB, le match n'est pas rejoué car c'est la faute à Hoffenheim de ne pas avoir déposé protêt à temps! Je trouve quand même un peu gros comme argument sachant qu'à la base, avant même le match, le filet devait être contrôlé par l'arbitre! Donc si tout le monde faisait son travail correctement, le but n'aurait pas été validé car le filet aurait été réparé avant le coup d'envoi.

Je suis curieux de savoir si Hoffenheim va porter le dossier plus loin. Hoffenheim a 7 jours pour le faire.
La vie est comme un pénis : simple, décontractée, détendue et reposante. Ce sont les femmes qui la rendent dur. (Confusius)
Avatar du membre
c_doux_nous_mMm
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 7371
Enregistré le : 30.06.2011 22:39
Localisation : SionnoiS/Valaisan dans l'Espace... 13 Étoiles ou Black Rock City
Contact :

Re: Bundesliga

Messagepar c_doux_nous_mMm » 29.10.2013 00:28

Mystik a écrit :Je suis curieux de savoir si Hoffenheim va porter le dossier plus loin. Hoffenheim a 7 jours pour le faire.

Ben j'espère bien qu'ils vont le faire.
OK, il y a leur "règlement": blablabla patati patata, ils n'ont pas posé protêt dans les temps. :doh:
Mais à un moment faut arrêter de pousser mémé dans les orties non plus.

Toute la planète voit qu'il passe à côté du but et passe la ligne du fond du terrain avant de se retrouver dedans.
Il est donc inconcevable qu'il y est goal.

La décision de la DFB est une immense TRICHERIE.

On ne peut pas accepter que le goal soit accorder quand le ballon sort des limites du terrain.
C'est toutes les bases et l'éthique du foot qui sont remises en cause dans une décision pareille. :nul:

Il est où le fairplay tant prôné dans le football? :bye:
(___)
(o|o)
_(")_
(-)(-)___"SI ON est uni... on sera imbattable!" = https://www.100-days.net/fr/projekt/le-reve-de-coralie/
Avatar du membre
Mystik
Arbitre
Messages : 13454
Enregistré le : 18.01.2004 16:45

Re: Bundesliga

Messagepar Mystik » 29.10.2013 18:25

CDN, on partage la même vision sur ce coup-là. J'estime qu'Hoffenheim doit faire recours.

Il faut quand même savoir que même si on fait le même sport, il y a autant de règlements différents que de fédérations!

Je m'explique : les règles de bases sont émises par la FIFA. L'UEFA peut en modifier légèrement quelles une. Chaque fédération nationale peut ensuite lui-aussi adapter le règlement.

Ce qui fait qu'en jouant au niveau FIFA, UEFA ou national, on peut trouver des règlements différents.

Un exemple précis : le nombre minimum de joueurs. Avant, en France, on arrêtait le jeu si il y avait moins de 8 joueurs sur le terrain alors qu'en Suisse, c'était 7!

Donc dans cette affaire, j'ai l'impression que la DFB a les pieds liés et ne peut pas faire comme il veut. Mais que l'instant supérieure (européenne ou mondiale) peut le faire. Car honnêtement, je vois mal le football allemand se tirer une balle dans le pied volontairement dans cette histoire.

Dans tous les cas, hopp achtzehn99 :-)
La vie est comme un pénis : simple, décontractée, détendue et reposante. Ce sont les femmes qui la rendent dur. (Confusius)
buffon
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 10359
Enregistré le : 17.06.2007 20:41
Place au stade : gradin nord
Localisation : Valais central

Re: Bundesliga

Messagepar buffon » 05.11.2013 21:20

buffon
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 10359
Enregistré le : 17.06.2007 20:41
Place au stade : gradin nord
Localisation : Valais central

Re: Bundesliga

Messagepar buffon » 30.01.2014 20:44

Avatar du membre
Grizzli
Premier disciple
Premier disciple
Messages : 1436
Enregistré le : 10.09.2006 23:08
Localisation : Aproz

Re: Bundesliga

Messagepar Grizzli » 16.02.2014 23:44

Hambourg n'a pas tardé à trouver le successeur du Batave Bert van Marwijk, remercié samedi soir après le 7ème revers d'affilée en Bundesliga.
Le club hanséatique, où évolue Johan Djourou, a engagé Mirko Slomka (46 ans), qui avait sauvé Hanovre de la relégation en 2011.
Hambourg, 17e de Bundesliga, n'a encore jamais connu la relégation. Slomka est le 3e coach de Hambourg cette saison.

Source TXT
Don't worry, be happy!
buffon
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 10359
Enregistré le : 17.06.2007 20:41
Place au stade : gradin nord
Localisation : Valais central

Re: Bundesliga

Messagepar buffon » 09.03.2014 20:34

Avatar du membre
nufc
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 6605
Enregistré le : 20.01.2004 13:11
Localisation : Valais / Vaud
Contact :

Re: Bundesliga

Messagepar nufc » 10.03.2014 10:25

Le procès du président du FC Bayern s'est ouvert à Munich

Le procès pour évasion fiscale d'Uli Höness, le président du club de football du Bayern Munich, s'ouvre lundi. Titulaire d'un compte en Suisse, il est accusé selon plusieurs médias d'avoir un temps évité de payer 5,5 millions d'euros d'impôts sur 33 millions de revenus gagnés entre 2003 et 2009.

Personnage incontournable du FC Bayern, d'abord en tant que joueur dans les années 1970, puis en tant que dirigeant après sa retraite sportive, Uli Höness a reconnu avoir fait part en janvier 2013 aux autorités fiscales allemandes de l'existence d'un compte en Suisse.

Selon plusieurs médias, le parquet accuse Uli Höness, qui a depuis remboursé l'ensemble de ce qu'il devait, d'avoir un temps évité de payer 5,5 millions d'euros (6,6 millions de francs) d'impôts sur 33 millions d'euros de revenus gagnés entre 2003 et 2009.

Peine de prison
Âgé de 62 ans, Uli Höness est passible d'une peine de prison s'il est condamné par le tribunal de Munich qui le jugera. La justice doit notamment déterminer s'il a informé assez tôt l'administration fiscale de sa situation, et s'il l'a fait de façon exhaustive.

(ats / 10.03.2014 10h20)
"Comment se fait-il que personne ne me comprenne et que tout le monde m'aime"? Albert Einstein
Avatar du membre
nufc
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 6605
Enregistré le : 20.01.2004 13:11
Localisation : Valais / Vaud
Contact :

Re: Bundesliga

Messagepar nufc » 10.03.2014 22:12

Le président du FC Bayern reconnaît une énorme fraude fiscale

Uli Hoeness, patron du puissant Bayern Munich, a reconnu avoir escroqué le fisc durant des années, au début de son procès lundi. Titulaire d'un compte en Suisse, il est accusé de s'être soustrait à 3,5 millions d'euros d'impôts et d'avoir omis de déclarer 33,5 millions d'euros de gains.

"J'ai fait de l'évasion fiscale", a admis Uli Hoeness devant le tribunal, peu après l'ouverture du procès. "Je regrette profondément mon comportement délictueux", a ajouté cet ancien entraîneur aussi connu en Allemagne que ses stars du ballon rond, assurant vouloir entièrement tirer au clair "ce chapitre affligeant" de sa vie.

Lors de la première matinée du procès, à Munich, l'avocat de M. Hoeness a indiqué avoir transmis quelques jours plus tôt au tribunal des documents démontrant que le montant de la fraude de son client serait supérieur de "largement plus de 15 millions d'euros" à celui retenu par le parquet, soit un total d'au moins 18,5 millions d'euros (22,5 millions de francs).

Le parquet de Munich parlait dans l'acte de renvoi de 3,5 millions d'euros d'impôts auxquels s'était soustrait le dirigeant du Bayern et "omettant" de déclarer 33,5 millions d'euros de gains financiers réalisés à partir d'un compte en Suisse dont il avait caché l'existence aux services fiscaux allemands.

Il évoquait également 5,5 millions d'euros d'abattements fiscaux indus effectués sur cette période par Hoeness, au titre de moins-values sur des cessions de titres. Hoeness a toutefois également rappelé avoir versé 5 millions d'euros à des oeuvres sociales. "Je ne suis pas un parasite de la société", a-t-il argumenté.

Personnage incontournable du FC Bayern, d'abord en tant que joueur dans les années 1970, puis en tant que dirigeant après sa retraite sportive, Uli Höness a reconnu avoir fait part en janvier 2013 aux autorités fiscales allemandes de l'existence d'un compte en Suisse.

Peine de prison
Âgé de 62 ans, Uli Höness est passible d'une peine de prison s'il est condamné par le tribunal de Munich qui le jugera. La justice doit notamment déterminer s'il a informé assez tôt l'administration fiscale de sa situation, et s'il l'a fait de façon exhaustive.

(ats / 10.03.2014 16h48)
"Comment se fait-il que personne ne me comprenne et que tout le monde m'aime"? Albert Einstein
Avatar du membre
nufc
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 6605
Enregistré le : 20.01.2004 13:11
Localisation : Valais / Vaud
Contact :

Re: Bundesliga

Messagepar nufc » 11.03.2014 13:48

Procès Uli Hoeness: un témoin-clé charge le patron du Bayern Munich

Une enquêtrice du fisc allemand a accusé mardi Uli Hoeness d'avoir retardé la communication de documents importants aux services fiscaux pour cacher l'ampleur de la fraude présumée pour laquelle il est jugé. Le patron du Bayern Munich aurait conservé durant plus d'un an ces documents compromettants.

La défense d'Uli Hoeness avait créé la surprise lors de la première journée du procès, lundi, en indiquant avoir transmis récemment des documents au fisc prouvant que l'accusé avait omis de payer 18,5 millions d'euros d'impôts, et non 3,5 millions d'euros comme le lui reprochait le parquet de Munich.

Si ces documents ont bien été copiés le 24 février (2014, ndlr) sur le support informatique remis au fisc, "les documents PDF d'origine ont été créés dès le 18 janvier 2013 (...) c'est ce que notre spécialiste informatique a constaté", a déclaré l'agente de l'administration fiscale de Rosenheim, en Bavière.

Ce témoignage est un nouveau coup dur pour le président du club de football le plus titré d'Allemagne. Le prévenu doit convaincre le tribunal de la sincérité et de l'exhaustivité de son auto-dénonciation s'il veut éviter une peine de prison.

Comptes en Suisse
Hoeness était au départ jugé pour avoir caché 33,5 millions d'euros de gains financiers réalisés entre 2003 et 2009 par le biais de deux comptes en Suisse dont il avait caché l'existence au fisc allemand. Le manque à gagner fiscal était alors estimé à 3,5 millions d'euros, une somme multipliée par cinq avec les aveux de lundi.

"J'ai fait de l'évasion fiscale (...) Je regrette profondément mon comportement délictueux", avait admis Uli Hoeness lundi, peu après l'ouverture du procès ajoutant vouloir tirer au clair "ce chapitre affligeant" de sa vie.

Peine de prison?
Le manager du Bayern avait finalement entamé une procédure pour régulariser sa situation au début de l'année dernière, espérant ainsi échapper à des poursuites pénales. Si le tribunal estime que son auto-dénonciation n'était pas sincère, Ueli Hoeness risque dix ans de détention.

Les tribunaux allemands prononcent habituellement des peines de prison fermes pour les fraudes dépassant le million d'euros, et le juge qui préside le procès est connu pour se montrer impitoyable. Le procès est censé se terminer jeudi.

(ats / 11.03.2014 13h00)
"Comment se fait-il que personne ne me comprenne et que tout le monde m'aime"? Albert Einstein
Avatar du membre
pinelardo
Devin
Devin
Messages : 1909
Enregistré le : 10.03.2007 14:19
PS3 ID : pinelardo
Place au stade : gradin nord
Localisation : Coude du Rhône

Re: Bundesliga

Messagepar pinelardo » 12.03.2014 12:25

Lucien Favre à Moenchengladbach jusqu'en 2017

http://www.lematin.ch/sports/football/l ... y/29014897
« J'ai claqué beaucoup d'argent dans l'alcool, les filles et les voitures de sport - le reste, je l'ai gaspillé. » George Best
Avatar du membre
nufc
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 6605
Enregistré le : 20.01.2004 13:11
Localisation : Valais / Vaud
Contact :

Re: Bundesliga

Messagepar nufc » 13.03.2014 14:54

Fraude fiscale: Uli Hoeness condamné à trois ans et demi de prison

Uli Hoeness, le président du Bayern Munich, a été à trois ans et demi de prison ferme pour fraude fiscale. Le Parquet avait requis une peine de cinq ans et demi. L'ancienne légende du football allemand était accusée d'avoir fraudé le fisc de plus de 27 millions d'euros.

Uli Hoeness a été condamné "pour sept cas graves de fraude fiscale", a déclaré le juge Rupert Heindl du tribunal de Munich. La défense avait estimé que M. Hoeness ne devait pas aller en prison puisqu'il s'était lui-même dénoncé au fisc l'an dernier. Une hypothèse rejetée par le procureur Achim von Engel, pour qui "les conditions d'une auto-dénonciation valide ne sont pas réunies".

Le patron du Bayern, âgé de 62 ans, avait créé la surprise lundi à l'ouverture de son procès en avouant avoir soustrait 18,5 millions d'euros à l'impôt, soit plus de cinq fois plus que ce que lui reprochait l'accusation.

L'ancienne gloire du club dans les années 1970 s'est excusée. Il a imploré la clémence des juges qui se penchent sur un dossier qui a choqué l'Allemagne et incité des milliers de fraudeurs à faire amende honorable.

(ats / 13.03.2014 14h27)
"Comment se fait-il que personne ne me comprenne et que tout le monde m'aime"? Albert Einstein
Avatar du membre
nufc
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 6605
Enregistré le : 20.01.2004 13:11
Localisation : Valais / Vaud
Contact :

Re: Bundesliga

Messagepar nufc » 14.03.2014 11:53

Uli Hoeness accepte la prison et démissionne

Le président du Bayern Munich, Uli Hoeness, a annoncé vendredi sa démission du prestigieux club de football allemand. Il a également renoncé à se pourvoir en cassation contre sa condamnation à trois ans et demi de prison ferme pour fraude fiscale.

"Après discussions avec ma famille, j'ai décidé d'accepter la décision du tribunal de Munich concernant ma situation fiscale. J'ai demandé à mes avocats de ne pas former de pourvoi en cassation", a déclaré M. Hoeness, acceptant de facto d'exécuter sa peine de prison.

"Cela correspond à ma conception de la décence, de la responsabilité personnelle", a ajouté l'ancienne légende du football allemand, qui a été condamné pour avoir fraudé le fisc de plus de 28 millions d'euros cachés en Suisse. "Cette évasion fiscale, c'est l'erreur de ma vie. Je tire les conséquences de cette erreur", a-t-il dit.

"En outre, je démissionne, avec effet immédiat, de mes fonctions de président du FC Bayern Munich et du conseil de surveillance. Je veux préserver mon club de tout préjudice", a-t-il continué.

Le procureur doit de son côté décider au début de la semaine prochaine s'il accepte le verdict prononcé jeudi ou s'il demande la révision du procès.

(ats / 14.03.2014 11h17)
"Comment se fait-il que personne ne me comprenne et que tout le monde m'aime"? Albert Einstein
Avatar du membre
Mystik
Arbitre
Messages : 13454
Enregistré le : 18.01.2004 16:45

Re: Bundesliga

Messagepar Mystik » 15.03.2014 16:04

Höness passe du Bayern à la prison pour 28 million d'Euros.
La vie est comme un pénis : simple, décontractée, détendue et reposante. Ce sont les femmes qui la rendent dur. (Confusius)
Avatar du membre
seb
Posteur invétéré
Posteur invétéré
Messages : 257
Enregistré le : 31.03.2006 10:56
Place au stade : Gradin nord
Localisation : LIGURIA

Re: Bundesliga

Messagepar seb » 15.03.2014 18:20

Uli Hoeness, la chute d’une icône
ALLEMAGNE Mardi 11 mars 2014 Nathalie Versieux
LE TEMPS

Pour les uns, il est arrogant, impitoyable, obsédé par le succès et l’argent. Pour les autres, il est serviable, humain, un brin sentimental… Depuis qu’a éclaté le scandale qui porte son nom, on connaît un troisième Uli Hoeness: l’intrépide, voire l’irresponsable qui, des années durant, a jonglé en bourse comme on joue au Monopoly. Hier s’est ouvert à Munich son procès pour évasion et fraude fiscale. Uli Hoeness, patron du club de foot Bayern Munich, roi de la saucisse et boursicoteur pathologique, risque jusqu’à 10 ans de prison pour avoir dissimulé au fisc allemand 30 millions d’euros de gains boursiers, via un compte en Suisse.

Au premier jour du procès, Uli Hoeness a décidé de jouer franc jeu. Il a d’emblée avoué ne pas avoir payé 18,5 millions d’euros aux impôts, soit cinq fois plus que ce qui lui était reproché.

L’acte d’accusation est lourd. Le procureur est convaincu que le patron du Bayern a, pendant des années, détenu un compte en Suisse, uniquement destiné à assouvir sa passion du jeu. Selon les déclarations du Ministère public, Uli Hoeness est au bord de la faillite au début des années 2000, lorsqu’éclate la première bulle spéculative du siècle. Pour se «remettre», il se fait prêter, en 2001, 20 millions de marks par son ami Robert Louis-Dreyfus, alors patron d’Adidas. L’argent – placé sur un compte en Suisse – ne sera utilisé que pour spéculer. Avec un certain succès: entre 2003 et 2010, Hoeness a réalisé 30 millions d’euros de gains. Dans la même période, Hoeness subit en Allemagne plusieurs dizaines de millions d’euros de pertes en spéculant sur les devises. Pertes allemandes d’un côté, gains helvétiques de l’autre, il n’aurait dû verser au fisc, selon les calculs de ses avocats, que 3,5 millions d’euros. Hoeness risque gros. Depuis une décision de la Cour fédérale de justice en 2008, les fraudeurs encourent la prison ferme à partir d’un million d’euros soustrait aux impôts.

Uli Hoeness doit sa perte à un ultime coup de poker. Longtemps, le patron du Bayern a misé sur l’accord fiscal négocié par le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, avec la Suisse. Mais Rubik est finalement rejeté en septembre 2012 par le parlement allemand. Fin 2012, la situation des fraudeurs du fisc est devenue franchement inconfortable. En République fédérale, les autorités fiscales multiplient les achats de CD volés à des banques helvétiques. Le patron du Bayern, conscient du risque, pense régulariser sa situation en se dénonçant lui-même pour échapper aux poursuites judiciaires, comme l’y autorise la loi allemande. Début 2013, la situation prend un tour dramatique. Hoeness apprend que le magazine Stern est sur la piste de son compte secret. Dans la nuit du 16 au 17 janvier 2013, il réunit cinq proches dans sa splendide résidence de Bad Wiessee, rachetée à l’ancien mari de Brigitte Bardot, Gunter Sachs. La maison est réputée pour sa piscine, dont le fond est orné d’un ours et d’un taureau, symboles de la bourse de Wall Street. Hoeness, assurent ses détracteurs, aime nager dans l’or comme l’Oncle Picsou. Il faudra la nuit aux avocats, banquiers et conseillers fiscaux pour rédiger les documents par lesquels Hoeness entend régulariser sa situation. Au petit matin, son fils Florian dépose auprès du fisc le dossier qui doit blanchir son père. Uli Hoeness verse un acompte de 10 millions d’euros. Il est libre sous caution. Mais Uli Hoeness ne s’en sortira pas à si bon compte. Son auto-dénonciation, rédigée à la va-vite, est jugée incomplète. Le juge Rupert Heindl, du Tribunal de Munich, rejette la procédure et refuse un accord à l’amiable, pourtant répandu en la matière. Hoeness n’échappera pas à un procès.

Pour la presse allemande, c’est le début des spéculations. Pourquoi un homme à qui tout réussit a-t-il pris de tels risques? Car Uli Hoeness, c’est d’abord l’histoire d’un destin exceptionnel. Né en 1952 dans le nord de la Bavière, le fils d’un charcutier d’Ulm est déjà une star du ballon à huit ans, pour avoir retourné en une mi-temps un match du club local VfB considéré comme perdu, en raison de son absence au début. Le curé le voulait comme enfant de chœur pour sa procession. Mais, bravant Eglise et autorité paternelle, le jeune garçon n’hésite pas à faire à vélo 50 km pour rejoindre son club en seconde mi-temps et retourner le score. Le VfB l’emportera finalement par 6 à 5, dont cinq buts signés Hoeness.

C’est le début d’une brillante carrière sportive. A 17 ans, Hoeness joue pour la première fois dans l’équipe nationale. «Il était le plus jeune, mais aussi le plus mûr», dira son entraîneur Udo Lattek, qui le fait capitaine. A 22 ans, Uli Hoeness a déjà tout gagné: Coupe du monde du football (1974), Championnat d’Europe des nations (1972), Coupe des clubs champions (1974, 75, 76). L’ancien premier de classe, rédacteur du journal de l’école et organisateur des fêtes scolaires, fait également preuve d’un remarquable talent d’homme d’affaires. Lui qui a appris à manier l’argent en tenant la caisse dans la charcuterie familiale est l’un des premiers sportifs allemands à se lancer dans la pub, et s’il échoue à vendre en exclusivité les photos de son mariage avec Susi, en 1973, il se fait un petit pactole en dédicaçant 300 000 livres de la Coupe du monde de 1974. Deux ans plus tard, à la suite d’une blessure au genou, Uli Hoeness doit mettre fin à sa carrière. Il a 27 ans lorsque le patron du Bayern Munich lui propose un poste de manager. On est en 1979 et le Bayern vient de terminer la saison sur 7 millions de marks de pertes. Hoeness gravit les échelons de la hiérarchie un à un, jusqu’à devenir l’un des hommes les plus puissants du football européen.

A l’époque, le Bayern est un colosse aux pieds d’argile. Sous Hoeness, le club embauche près de 150 joueurs et remporte 39 titres. Avec une constante: ne pas dépenser plus que gagné. Surtout, il devient l’une des marques les plus rentables du sport allemand, et l’un des rares clubs européens à dégager des bénéfices. La billetterie ne représente plus que 20% des recettes.

Lorsqu’éclate le scandale de fraude fiscale, l’ensemble de la direction et des sponsors du Bayern (Audi, Adidas et Telekom) maintiennent leur confiance à Hoeness. Malgré les critiques: Audi et Adidas sont à la fois sponsors et actionnaires, à hauteur chacun de 9% du capital. En tant que membres du Dax, le principal index boursier allemand, les deux groupes sont signataires de la charte de bienséance, par laquelle ils s’engagent à une moralité infaillible. Mais le calcul des deux groupes est simple: le préjudice subi en termes d’image est largement compensé par les bénéfices.

En Allemagne, Hoeness fascine et révulse à la fois. Du point de vue footballistique, le pays se scinde en deux: les supporters du Bayern au sud; les anti-Bayern au nord. Les adeptes de Hoeness, pour qui la fraude fiscale relèverait de la bagatelle; ceux qui veulent sa peau, scandalisés par la double morale de Hoeness. Ceux-ci n’hésitent pas à siffler l’icône déchue lors des matches à l’extérieur. L’homme a les mêmes qualités et défauts que le club qu’il a porté: comme le Bayern, il est riche, vénéré, haï, et cumule les succès. Reconnu, Hoeness dîne à l’occasion avec la chancelière Angela Merkel, tient conférence sur conférence devant des parterres de patrons, pour parler de ses succès – comme président de club, mais aussi comme patron de PME. Car la charcuterie familiale est devenue une florissante usine depuis qu’il en est le patron. Le fruit de ces conférences, rétribuées 30 000 euros de l’heure, est intégralement versé à des œuvres de bienfaisance. «Quand je me lève et entends parler de la souffrance des enfants irakiens, je fais un chèque de 50 000 euros, si je sais que je peux ainsi faire le bien», explique-t-il. Ses amis peuvent compter sur lui. Il aide son coéquipier Gerd Müller, tombé dans l’alcoolisme, à se relever. Mais il n’hésite pas non plus à enfoncer ses ennemis. En 1982, il échappe à la mort dans un accident d’avion, seul rescapé parmi les cinq passagers du Piper-Seneca. A son réveil à l’hôpital, sa première question est de savoir comment a joué le Bayern pendant son coma.

L’affaire Hoeness a marqué une césure en Allemagne. Rien que sur les 6 premiers mois de 2013, près de 10 000 fraudeurs ont entrepris, auprès du fisc, les démarches leur permettant de régulariser leur situation. Quatre jours sont prévus pour le procès fiscal du siècle. Près de 450 journalistes venus du monde entier ont fait part de leur intention de suivre ce procès phare. Seuls 50 d’entre eux pourront accéder à la minuscule salle d’audience du Tribunal de Munich.
Old Bastards Sion - Constantin dégage
Avatar du membre
nufc
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 6605
Enregistré le : 20.01.2004 13:11
Localisation : Valais / Vaud
Contact :

Re: Bundesliga

Messagepar nufc » 17.03.2014 11:43

La justice allemande renonce à la cassation, le président du Bayern ira en prison

BERLIN - La justice allemande a annoncé lundi qu'elle renonçait à se pourvoir en cassation contre le jugement pour fraude fiscale du président du Bayern Munich, Uli Hoeness, ouvrant ainsi définitivement la voie à la prison pour le patron du prestigieux club de football.

Le parquet de Munich ne va pas se pourvoir en cassation contre le jugement pour fraude fiscale concernant Ulrich Hoeness, a indiqué dans un communiqué le parquet, qui avait réclamé au moins cinq ans de prison ferme pour une fraude fiscale de 28,5 millions d'euros. Vendredi, M. Hoeness avait déjà annoncé ne pas contester la peine de trois ans et demi de détention.

Le jour exact de l'entrée en prison de M. Hoeness n'était pas encore connu, le jugement n'étant pas encore formellement exécutoire. Selon les experts, il s'agit tout au plus d'une question de semaines.

Jamais dans l'histoire du football européen, le président d'un club de cette envergure --le plus titré d'Allemagne-- ne s'est trouvé au coeur d'un tel scandale, le menant à la prison.

Cette évasion fiscale, c'est l'erreur de ma vie. Je tire les conséquences de cette erreur, avait déclaré vendredi M. Hoeness, lorsqu'il avait annoncé accepter le jugement.

Jugé la semaine dernière pour ne pas avoir déclaré des revenus boursiers réalisés en Suisse dans les années 2000, M. Hoeness avait vu le montant de sa fraude plusieurs fois réévalué. Estimé à 3,5 millions d'euros dans l'acte de renvoi, il avait atteint 27,2 millions d'euros au fil des témoignages accablants, avant d'être finalement porté à 28,5 millions d'euros dans l'énoncé du jugement.

Personnage haut en couleurs aux colères légendaires, Uli Hoeness s'était lui-même dénoncé au fisc le 17 janvier 2013 et lui avait alors remboursé dix millions d'euros.

Cette procédure permet de mettre sa situation en règle moyennant une pénalité, en échappant aux poursuites.

Mais la justice était convaincue qu'il se savait sur le point d'être démasqué.

(©AFP / 17 mars 2014 11h28)
"Comment se fait-il que personne ne me comprenne et que tout le monde m'aime"? Albert Einstein
Avatar du membre
c_doux_nous_mMm
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 7371
Enregistré le : 30.06.2011 22:39
Localisation : SionnoiS/Valaisan dans l'Espace... 13 Étoiles ou Black Rock City
Contact :

Re: Bundesliga

Messagepar c_doux_nous_mMm » 17.03.2014 13:23

C'est mauvais pour la santé... "the Klopp". :lol:

http://www.lematin.ch/sports/football/g ... y/27756067
(___)
(o|o)
_(")_
(-)(-)___"SI ON est uni... on sera imbattable!" = https://www.100-days.net/fr/projekt/le-reve-de-coralie/
buffon
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 10359
Enregistré le : 17.06.2007 20:41
Place au stade : gradin nord
Localisation : Valais central

Re: Bundesliga

Messagepar buffon » 25.03.2014 22:13

En s'imposant à Berlin, face au Hertha (1-3), le Bayern Munich s'est assuré un 24e titre de champion d'Allemagne, au soir de la 27e journée, un record de précocité. L'an dernier, les Munichois avaient décroché le titre national lors de la 28e journée.


eurosport
buffon
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 10359
Enregistré le : 17.06.2007 20:41
Place au stade : gradin nord
Localisation : Valais central

Re: Bundesliga

Messagepar buffon » 05.04.2014 19:08

Fin de série pour le Bayern:

Très demandé par des top-clubs européens, l'international suisse Ricardo Rodriguez, 21 ans, n'a pas obtenu l'autorisation de quitter le VfL Wolfsburg à la fin de la saison : "nous ne sommes pas disposés à le laisser partir" affirme le coach des Wölfe, Dieter Hecking, avant d'ajouter "s'il veut de nouveau entendre ce que je viens de dire et bien qu'il vienne me voir". L'arrière gauche est encore sous contrat jusqu'en 2016.

eurosport.fr
Avatar du membre
nufc
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 6605
Enregistré le : 20.01.2004 13:11
Localisation : Valais / Vaud
Contact :

Re: Bundesliga

Messagepar nufc » 23.04.2014 08:07

Canon à eau de la police allemande: attention, fragile!

La police de l'Etat allemand de Thuringe a admis mardi avoir abÎmé son nouveau canon à eau antiémeute lors d'un exercice avec... des oeufs, des balles de tennis et des bouteilles en plastique. Le pare-brise du véhicule a très mal passé l'épreuve et présente des creux gros comme le poing.

Le "WaWe 10", un camion autrichien de 33 tonnes, de 900'000 euros et dont le réservoir peut contenir 10'000 litres d'eau, est censé être utilisé notamment pour calmer les hooligans, qui jettent plutôt des pavés que des balles de tennis.

L'Etat fédéral a commandé à 61 exemplaires. Dix-huit ont déjà été livrés à l'Allemagne.

Bonne nouvelle toutefois: le pare-brise en polycarbonate "n'est pas détruit", a assuré à l'agence allemande dpa le porte-parole de la police du Land de Thuringe.

Les élus régionaux d'extrême gauche (Die Linke) ont toutefois réclamé des explications, jugeant que la sécurité des policiers était en jeu.

(ats / 23.04.2014 01h00)
"Comment se fait-il que personne ne me comprenne et que tout le monde m'aime"? Albert Einstein
buffon
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 10359
Enregistré le : 17.06.2007 20:41
Place au stade : gradin nord
Localisation : Valais central

Re: Bundesliga

Messagepar buffon » 10.05.2014 21:34

Battu à Mayence (3-2), Hambourg devra passer par un barrage face au troisième de la D2 allemande pour tenter de conserver sa place en Bundesliga. Vainqueur de Nuremberg (4-1), Schalke 04 termine troisième et disputera les phases de poules de la Ligue des champions.

Hambourg avec du coeur

Certes le HSV a terminé la saison par une défaite (3-2) à Mayence mais il a profité des revers encore plus lourds de ses rivaux Nuremberg et Brunswick pour conserver sa 16e place et éviter la première relégation de son histoire. Le club hanséatique, le seul à n'avoir jamais connu l'étage inférieur, a montré beaucoup de coeur à l'image de Lasogga, buteur pour son retour après six semaines d'absence sur blessure. "On va tout faire pour rester en Bundesliga. Tout faire pour être prêt pour la semaine prochaine", a asséné l'attaquant aux 13 réalisations cette saison, avant le double duel avec le 3e de D3, place qui se jouera dimanche entre Paderborn et Greuther Fürth.

Schalke et Leverkusen en C1

Schalke n'a pas laissé planer le doute en atomisant Nuremberg (4-1) pour conserver sa 3e place et accompagner le Bayern et Dortmund en Ligue des champions. A l'opposé, Leverkusen a tremblé jusqu'au bout pour sauver sa victoire (2-1) sur le Werder Brême et la 4e place ouvrant la porte des barrages de la C1. Leverkusen ruinait les espoirs de retour en C1 de Wolfsburg, pourtant beau vainqueur du duel avec Mönchengladbach (3-1). "Les Loups" devront se contenter de l'Europa League en compagnie de leur adversaire du jour et de Mayence, qui profite d'une finale de Coupe d'Allemagne opposant dans une semaine le champion bavarois à son dauphin borussien.

Première douche de bière

A 43 ans, Pep Guardiola a vécu sa première douche de bière en brandissant sa première "Schale", ce trophée de 11 kg remis au champion d'Allemagne, le 24e titre du Bayern Munich assuré depuis le 25 mars dernier. Le 3e trophée du Catalan depuis son arrivée en Bavière (après la Supercoupe de l'UEFA et le Mondial des clubs), le 17e de sa carrière après les 14 conquis avec le Barça. Mais le coach a souffert sur le banc de touche avant de laisser éclater sa joie grâce à l'unique but de la partie inscrit par Pizarro dans le temps additionnel (90+2). Entré peu après l'heure de jeu à la place de Mandzukic, l'inusable attaquant péruvien (35 ans) a réussi là où avaient échoué le Croate tout comme les Robben, Müller et Kroos, sur une magnifique reprise de volée. Les célébrations pouvaient alors commencer avec la remise du trophée, auxquelles participaient les "ménagés" du jour, Ribéry, Lahm et Götze, tout comme les blessés Badstuber et Thiago. Les festivités devaient se poursuivre par un périple en autobus à impériale jusqu'au balcon de la mairie de Munich.

Canonnier

A 25 ans, Robert Lewandowski a glané son premier trophée de meilleur buteur de la Bundesliga, succédant au palmarès de Stefan Kiessling, grâce à un doublé lors de la démonstration de force de Dortmund au Hertha Berlin (0-4). Avec 20 buts, le Polonais devance de deux longueurs Mario Mandzukic, qu'il rejoindra la saison prochaine au Bayern Munich.

eurosport.fr
buffon
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 10359
Enregistré le : 17.06.2007 20:41
Place au stade : gradin nord
Localisation : Valais central

Re: Bundesliga

Messagepar buffon » 17.05.2014 22:49

Le Bayern vainqueur de la coupe, ils ont battu Dortmund 2-0 a.p.
buffon
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 10359
Enregistré le : 17.06.2007 20:41
Place au stade : gradin nord
Localisation : Valais central

Re: Bundesliga

Messagepar buffon » 21.07.2014 15:41

Près de cinq ans après le suicide de Robert Enke, l'Allemagne vient de perdre un autre footballeur dans les mêmes circonstances. Âgé de 33 ans, Andreas Biermann, qui a évolué à St.-Pauli et l'Union Berlin, s'est suicidé vendredi, annonce son dernier club, Spandauer Kickers.

Après le décès d'Enke, Biermann avait rendu publique sa dépression, évoquant sa maladie dans une biographie et sur les plateaux télévisés.

http://www.lequipe.fr/Football/Actualit ... and/484135
buffon
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 10359
Enregistré le : 17.06.2007 20:41
Place au stade : gradin nord
Localisation : Valais central

Re: Bundesliga

Messagepar buffon » 14.08.2014 20:05

L'international belge Daniel Van Buyten, sollicité par plusieurs clubs, a décidé à 36 ans de mettre fin à sa carrière de joueur, a-t-il annoncé dans une lettre dont l'AFP a pris connaissance jeudi.

Depuis son départ du Bayern Munich où il était arrivé en fin de contrat en juin dernier, "Big Dan" faisait l'objet d'approches de formations de Ligue 1, de Bundesliga et surtout d'Anderlecht, champion de Belgique qui lui a proposé un contrat d'un an et un salaire d'un million d'euros.

"Lorsque je m'engage dans un projet, je le fais à 100%. (...) Mon corps me dit que ce n'est pas possible. Je ne veux pas décevoir les attentes d'un club comme Anderlecht", a écrit Van Buyten, l'un des meilleurs Belges lors de la dernière Coupe du monde.

"Je me suis préparé avec le plus grand professionnalisme pour ce grand rendez-vous. Mon corps en a certainement souffert", a-t-il expliqué.

Professionnel depuis 1998, Daniel Van Buyten a porté les maillots de Charleroi, du Standard de Liège, de Marseille, de Manchester City, d'Hambourg et du Bayern Munich où il est resté de 2006 à 2014, y remportant quatre titres de champion d'Allemagne, quatre Coupe d'Allemagne ainsi que la Ligue des champions (2013) et la Coupe du monde des clubs (2013).

Défenseur central athlétique (1,96 m), Van Buyten était aussi brillant devant le but adverse: en 586 matches en clubs, il a inscrit 71 buts.

International à 83 reprises, il a inscrit 11 buts pour les Diables Rouges, disputant en outre les Mondiaux 2002 et 2014. Il aura donc disputé son dernier match face à l'Argentine (0-1) en quarts de finale du récent Mondial brésilien.

fifa.com
isotope_665
Membre suprême
Membre suprême
Messages : 977
Enregistré le : 02.06.2013 12:51
Place au stade : GN

Re: Bundesliga

Messagepar isotope_665 » 22.08.2014 22:31

Bon eh bien ce que je pensais se confirme. La Suisse est le pays le plus représenté en Bundesliga après l'Allemagne:

FOOTBALL
La Bundesliga est une île suisse

Par Mathieu Aeschmann, Simon Meier | Mis à jour à 11:29
4 commentaires
Dix-huit joueurs suisses commencent la saison de Bundesliga vendredi soir. Un record et la plus grosse légion étrangère d’Allemagne.

1 / 19
Les Suisses sur la carte de l'Allemagne Image: Infographie
Rolf Wüthrich et Toni Allemann ne sont, hélas, plus là pour apprécier l’ampleur du phénomène; eux, les pionniers qui avaient pris baluchon et crampons au milieu des années 1960 pour tenter leur chance au 1. FC Nuremberg.

Avec dix-huit ambassadeurs, la Suisse sera en effet la bannière étrangère la plus représentée sur la grille de départ de la Bundesliga vendredi soir (Bayern - Wolfsbourg).

Pour les livres d’histoire, c’est un record et pour les formateurs du pays une reconnaissance aussi imposante que ce championnat devenu référence mondiale.

Un «label suisse»

Afin de bien mesurer la dimension exceptionnelle de cet exode doré, il faut peut-être se souvenir des premiers pas des Wüthrich et Allemann sous le maillot du «Club» (64-65 et 65-66). Une saison chacun pour deux exils plutôt discrets. Sans doute manquait-il alors un peu de temps et quelques figures tutélaires pour faire évoluer les mentalités.

Cette tâche ingrate, Ruedi Elsener (78, Eintracht), Christian Gross (80, Bochum) ou Andy Egli (84, Dortmund) l’empoignèrent sans jamais lever tous les scepticismes. Le Suisse de Bundesliga n’est alors plus vraiment une anomalie mais pas tout à fait un renfort.

Heureusement, les buts de Stéphane Chapuisat et les talents antagonistes du trio Sutter-Sforza-Knup introduisent l’idée d’un «label suisse» de luxe. C’était il y a vingt ans et on comptait les exilés d’une main. A Sommer, Behrami, Shaqiri, Drmic et Cie de prouver dès ce week-end que la quantité n’est pas l’ennemie de la qualité.

(Le Matin)

Dans le malheur ou la gloire. Football Club Sion 1909.
buffon
Coma éthylique
Coma éthylique
Messages : 10359
Enregistré le : 17.06.2007 20:41
Place au stade : gradin nord
Localisation : Valais central

Re: Bundesliga

Messagepar buffon » 23.08.2014 22:55

isotope_665 a écrit :Bon eh bien ce que je pensais se confirme. La Suisse est le pays le plus représenté en Bundesliga après l'Allemagne:

FOOTBALL
La Bundesliga est une île suisse

Par Mathieu Aeschmann, Simon Meier | Mis à jour à 11:29
4 commentaires
Dix-huit joueurs suisses commencent la saison de Bundesliga vendredi soir. Un record et la plus grosse légion étrangère d’Allemagne.

1 / 19
Les Suisses sur la carte de l'Allemagne Image: Infographie
Rolf Wüthrich et Toni Allemann ne sont, hélas, plus là pour apprécier l’ampleur du phénomène; eux, les pionniers qui avaient pris baluchon et crampons au milieu des années 1960 pour tenter leur chance au 1. FC Nuremberg.

Avec dix-huit ambassadeurs, la Suisse sera en effet la bannière étrangère la plus représentée sur la grille de départ de la Bundesliga vendredi soir (Bayern - Wolfsbourg).

Pour les livres d’histoire, c’est un record et pour les formateurs du pays une reconnaissance aussi imposante que ce championnat devenu référence mondiale.

Un «label suisse»

Afin de bien mesurer la dimension exceptionnelle de cet exode doré, il faut peut-être se souvenir des premiers pas des Wüthrich et Allemann sous le maillot du «Club» (64-65 et 65-66). Une saison chacun pour deux exils plutôt discrets. Sans doute manquait-il alors un peu de temps et quelques figures tutélaires pour faire évoluer les mentalités.

Cette tâche ingrate, Ruedi Elsener (78, Eintracht), Christian Gross (80, Bochum) ou Andy Egli (84, Dortmund) l’empoignèrent sans jamais lever tous les scepticismes. Le Suisse de Bundesliga n’est alors plus vraiment une anomalie mais pas tout à fait un renfort.

Heureusement, les buts de Stéphane Chapuisat et les talents antagonistes du trio Sutter-Sforza-Knup introduisent l’idée d’un «label suisse» de luxe. C’était il y a vingt ans et on comptait les exilés d’une main. A Sommer, Behrami, Shaqiri, Drmic et Cie de prouver dès ce week-end que la quantité n’est pas l’ennemie de la qualité.

(Le Matin)



De ce que je sais pour cette première journée. Shaqiri est rentré à l'heure de jeu avec le Bayern, Rodriguez a joué avec Wolfsburg, Benaglio était malade et Seferovic a scoré d'entré. Pour Stocker il a joué avec la réserve apparement il aura fort à faire vu que ce n'est pas le premier choix de l'entraîneur....
isotope_665
Membre suprême
Membre suprême
Messages : 977
Enregistré le : 02.06.2013 12:51
Place au stade : GN

Re: Bundesliga

Messagepar isotope_665 » 23.08.2014 23:23

buffon a écrit :
isotope_665 a écrit :Bon eh bien ce que je pensais se confirme. La Suisse est le pays le plus représenté en Bundesliga après l'Allemagne:

FOOTBALL
La Bundesliga est une île suisse

Par Mathieu Aeschmann, Simon Meier | Mis à jour à 11:29
4 commentaires
Dix-huit joueurs suisses commencent la saison de Bundesliga vendredi soir. Un record et la plus grosse légion étrangère d’Allemagne.

1 / 19
Les Suisses sur la carte de l'Allemagne Image: Infographie
Rolf Wüthrich et Toni Allemann ne sont, hélas, plus là pour apprécier l’ampleur du phénomène; eux, les pionniers qui avaient pris baluchon et crampons au milieu des années 1960 pour tenter leur chance au 1. FC Nuremberg.

Avec dix-huit ambassadeurs, la Suisse sera en effet la bannière étrangère la plus représentée sur la grille de départ de la Bundesliga vendredi soir (Bayern - Wolfsbourg).

Pour les livres d’histoire, c’est un record et pour les formateurs du pays une reconnaissance aussi imposante que ce championnat devenu référence mondiale.

Un «label suisse»

Afin de bien mesurer la dimension exceptionnelle de cet exode doré, il faut peut-être se souvenir des premiers pas des Wüthrich et Allemann sous le maillot du «Club» (64-65 et 65-66). Une saison chacun pour deux exils plutôt discrets. Sans doute manquait-il alors un peu de temps et quelques figures tutélaires pour faire évoluer les mentalités.

Cette tâche ingrate, Ruedi Elsener (78, Eintracht), Christian Gross (80, Bochum) ou Andy Egli (84, Dortmund) l’empoignèrent sans jamais lever tous les scepticismes. Le Suisse de Bundesliga n’est alors plus vraiment une anomalie mais pas tout à fait un renfort.

Heureusement, les buts de Stéphane Chapuisat et les talents antagonistes du trio Sutter-Sforza-Knup introduisent l’idée d’un «label suisse» de luxe. C’était il y a vingt ans et on comptait les exilés d’une main. A Sommer, Behrami, Shaqiri, Drmic et Cie de prouver dès ce week-end que la quantité n’est pas l’ennemie de la qualité.

(Le Matin)



De ce que je sais pour cette première journée. Shaqiri est rentré à l'heure de jeu avec le Bayern, Rodriguez a joué avec Wolfsburg, Benaglio était malade et Seferovic a scoré d'entré. Pour Stocker il a joué avec la réserve apparement il aura fort à faire vu que ce n'est pas le premier choix de l'entraîneur....


Très bon début de saison pour "Sefe", qui avait déjà marqué en Coupe et dans plusieurs matchs amicaux. Espérons que cette saison il tienne la distance, car à la Sociedad il avait disparu des radars après un départ de feu. Drmic-Seferovic, on a un beau duo d'attaque pour l'avenir. Concernant Stocki même si j'ai adoré le détester en championnat je suis un peu triste pour lui. S'il n'est que réserviste toute la saison, ça va être long. Espérons qu'il prouve ce qu'il vaut car il a le niveau pour être titulaire au HB.
A noter encore que Karim Bellarabi a inscrit pour Leverkusen le but le plus rapide de l'histoire de la Bundesliga après 9 secondes! Le Bayer l'a emporté au Signal Iduna Park de Dortmund (0-2).
Dans le malheur ou la gloire. Football Club Sion 1909.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité